Le Mot du Commodore
img_comodoro

La tradition veut que le 11 juin, la Marine Brésilienne célèbre la victoirede la Bataille Navale du Riachuelo, en 1865, contra les forces de Solano Lopez. Lors de la cérémonie réalisée cette année à São Paulo, au Huitième District de Forces Navales, j’ai eu l’honneur de recevoir la Médaille de l’Ordre du Mérite Naval. Cette décoration m’a fait penser que nous, Brésiliens, devons être fiers de vivre dans le pays où s’est déroulée il y a exactement 148 ans la plus importante bataille navale de notre continent.

De nos jours la Marine continue à faire face à de dures batailles, mais ce n’est plus contre un ennemi en armes. Il s’agit aujourd’hui d’une lutte incessante pour assurer la sécurité de nos eaux territoriales, de nos îles, des populations habitant les légions les plus éloignées et qui dépendent de l’aide des bateaux pour le ravitaillement et la protection de la santé.

Ces dernières années, c’est contre un adversaire redoutable que la lutte s’est intensifiée : la dévastation de l’environnement. La tâche de combattre un héritage environnemental négatif formé au cours des siècles ne revient pas seulement au gouvernement, mais à chacun de nous. La meilleure motivation est la beauté qui nous entoure quand nous naviguons le long des côtes brésiliennes.

Mon voeu est que nous ayons la chance de pouvoir léguer à nos enfants et petits-enfants ces merveilles de la nature. Et, surtout, que nous ayons le courage d’assumer notre responsabilité dans le processus de préservation.

Berardino Antonio Fanganiello
Commodore